lailatvx

lailatvx

ma soeur m'a aidé à devenir travesti

Je suis bisexuelle, n’étant pas opérée, je peux être active et passive, comme ça se dit aujourd’hui, selon les goûts de mes amants et de mes amantes ou selon mes propres envies. Je ne suis pas une professionnelle et ne fais pas commerce de mon physique ou de mes charmes, j’ai un métier.
Même si je suis une créature ambiguë du 3ème sexe, j’ai une allure féminine, et je dois avouer que j’adore le sexe et que ma vie est plutôt riche de rencontres et d’expériences.
Physiquement, je suis mince, épilée intégralement et aussi intégralement bronzée, brune avec des cheveux courts à la garçonne et j’ai des yeux noirs, je mesure 1,72m, pour 60 kg, j’ai une petite poitrine aux auréoles brunes, et pour finir, je suis très étroite des hanches, cambrée avec de petites fesses et un petit cul serré.

Depuis que je suis petite, et oui j’emploie le féminin pour moi, j’ai toujours été attirée par le fait de m’habiller en femme, et grâce à ma soeur, l’occasion de réaliser ce phantasme fut possible, car chaque fois que Nadia ma soeur, que j’appelle Nad dans mon récit, comme dans la vie, était absente de la maison, j’en profitais pour passer ses vêtements.
Bien que plus âgée que moi de 2 ans, nous nous ressemblons et avons depuis toujours le même physique, et à cette époque nous étions très proches l’une de l’autre et nous partagions tous nos petits secrets.

Très tôt dans ma jeunesse, j’allais souvent dans la chambre de ma sœur Nadia pour me travestir, elle était très gâtée par mes parents car elle réussissait merveilleusement à l’école, et ils lui donnaient de l’argent de poche, je savais qu’elle aimait les dessous, tout son argent de poche y passait.
Dès qu’elle était absente, je m’aventurais dans sa chambre, en explorant tous les rangements qui pouvaient abriter des trésors, à la recherche des lingeries, j'ai fini par trouver que c'était la commode qui contenait tous les trésors de nylon et de dentelle, j'ai ouvert un à un les tiroirs, découvrant ses petites culottes, ses soutien-gorge, ses combinaisons, ses bas, ses porte-jarretelles, plein choses très sexy que je n'aurais jamais imaginé avoir un jour à portée de main. Après avoir touché, caressé et même senti toutes ces belles choses, je n'ai pas pu m'empêcher de revêtir ses affaires, étant du même physique que Nadia, tout m'allait très bien, du soutien-gorge au porte-jarretelles, en passant par les bas, la combinaison et même ses escarpins.
Donc souvent dans la chambre de ma soeur, je m’habillais dans ses habits de fille et passais mon temps à me regarder dans la glace, et ces instants étaient du pur émerveillement, puis plus tard, je me suis mise à me maquiller lors de ces instants de solitude.
Durant cette période pendant laquelle je me partageais entre l’école et le plaisir de me travestir secrètement et mes plaisirs solitaires, je n’avais à l’époque, car compte tenue de mon ambiguïté, aucune relation sexuelle avec des filles de mon âge, simplement des attirances d’amitié, par contre je me sentais vraiment attirée par les garçons de mon âge ou même plus vieux, la solitude et mes plaisirs seuls habitaient mon quotidien.
Souvent le soir, seule allongée nue sur mon lit, je me caressais faisant bander mes petits bouts de tétons, tout en caressant mon sexe qui durcissait et se dressait fièrement vers le plafond de la chambre, puis fermant les yeux, je pensais à des corps enlacés faisant l’amour dans toutes les positions, je me laissais à rêver enserrant des sexes dans mes mains et les branlant jusqu’à la jouissance. Dans ces moments là, je me branlais jusqu’à la jouissance complète lâchant vers le plafond ma semence en de longs jets.
Parfois je passais un doigt sur mon anus, le caressant, je réveillais alors en mon corps des frissons et des désirs, je prenais plaisir à m’enfoncer divers objets dans l’anus en attendant qu’un autre jour, je connaisse les délices d’un membre en moi.

Bien sur très rapidement, ma sœur a découvert mon tendre secret et c’est avec un certain délice que nous avons partagé ces instants où ma sœur me conseillait sur la façon de me maquiller ou de m’habiller en fille. Dans l’intimité partagée, elle m’appelait Laila comme je voulais que cela soit plus tard. Avec elle j’ai aussi découvert le plaisir de porter des sous vêtements et d’être admirée, toutes ces tenues sexy mettant en valeur mon physique, et j’avoue que c’est à ce moment là que mon amour pour les bas, les portes jarretelles et les strings est né. Ma sœur étant majeure à l’époque et adorant la lingerie, comme je l’ai dit, toutes ses économies y passaient et c’est elle aussi qui m’a appris comment marcher avec des talons aiguilles sans être vulgaire, mais juste avec charme et sensualité.
Souvent dans sa chambre nous passions d’une tenue à une autre et durant ces changements, nous regardions nos nudités en faisant des comparatifs.
Durant cette période, alors que nous étions dans sa chambre, nues toutes les deux comme de coutume lors de nos séances d’essayage, ma soeur me montrait ses nouveaux trésors et nous étions assises au bord du lit, nous passions un moment merveilleux, elle me parlait maintenant comme à une fille, ce qui était très excitant.
Nadia m'entoura alors la taille d’un porte-jarretelles rose, en forme de serre taille avec de courtes jarretelles, puis me passa le bustier et la petite culotte assortis, elle rajouta des bas blancs à couture d'une finesse extrême, qu’elle m'enfila avec application, un bas puis l'autre, me fit mettre debout et agrafa les bas aux jarretelles du serre taille. Nad remarqua que ma poitrine était bien plate pour une poitrine de fille, on y remédia en glissant à son initiative des culottes roulées en boule dans les bonnets du soutien-gorge, elle me montra une paire d'escarpins noirs fermés avec une fine bride, je me levai du lit et me dirigeai vers elle en imitant sa démarche.
Une fois l'une devant l'autre après cet après-midi d’essayage, nous eûmes envie de nous embrasser, les mains autour de nos cous, alors que nos bassins étaient collés l'un contre l'autre, nos hanches commençaient à ondoyer et mon sexe raide, protégé par le fin écrin de nylon de ma culotte frottait contre son pubis épilé, celle ci fut troublée, et alors que nos lèvres se rapprochaient, Nad me dit doucement :
- Restons-en là, ma chérie, mettons une nuisette et allons au lit dormir.

Plaisirs intimes.
Durant cette période, sachant qu’au fond de moi je désirais être femme ou tout du moins avoir l’apparence d’une femme et de ce fait plaire aux hommes ou pourquoi pas aux femmes, je demeurais seule sans relations et je me contentais de me donner du plaisir en solitaire.

C’est ainsi que me donnant du plaisir en solitaire j’ai découvert en me masturbant le plaisir anal.
Je comprends les femmes, qui affirment n’avoir aucun plaisir à être caressées analement et refusent la pénétration anale par un doigt, un gode, ou un sexe d'homme, bien sur que cela peut faire un peu mal les premières fois mais quel plaisir après d’accepter de se donner entièrement et d’être sodomisée.
C’est lors d’un plaisir solitaire où comme à chaque fois je me caressais d’un doigt mon petit trou plissé tout en me masturbant allongée sur mon lit que j’ai osé plongée mon doigt dans mon anus.
Mon index glissa à l'intérieur de mon conduit anal et une bouffée de chaleur m’envahit, de mon autre main je continuais à me branler le sexe en effleurant de temps en temps mon gland, tout en continuant à faire des va et vient avec mon doigt dans mon petit trou,
Mon anus se détendait sous l’action de mon doigt et je sentais que je m’ouvrais à cette pénétration, ma jouissance est montée progressivement, mon sexe était dur et mon rectum ouvert, je ne pouvais plus m'arrêter jusqu’au moment où de longs jets jaillirent de mon membre.
Dans les jours qui suivirent j’ai remplacé mon doigt par une bougie, plus longue et plus raide, puis ce fut avec d’autres objets de plus en plus gros et longs que je me suis sodomisée, m’habituant petit à petit à être pénétrée analement.

Depuis, j’avoue prendre beaucoup de plaisir à être sodomisée, j'aime pratiquer tout ce qui est plaisir anal avec les hommes ou avec les femmes.



01/09/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 210 autres membres