lailatvx

lailatvx

Inceste avec maman

5161 appréciations
Hors-ligne
Empalée jusqu’à la garde sur le membre noueux de son mari Paul, Manon râle de plaisir.
Son corps élancé ondule sur le manche de chair.
Attiré par les grognements rauques, Roman, le fils entrouvre la porte de la chambre et passe la tête. Il sursaute de surprise, sa mère est à califourchon sur son père et le chevauche allègrement.
D’où il est, Roman voit très bien le manche de chair coulisser dans le corps de sa mère.
La pression est à son comble, elle accélère le rythme ; de sa bouche entrouverte s’échappe des râles de plus en plus forts.
Elle se cabre et pousse un hurlement de jouissance, sa cyprine gicle sur les couilles et le ventre de son mari qui lui crie :
-Oui, oui salope, jouis, vas-y !
Elle grince des dents, reprend la cadence en poussant des petits cris de bonheur.
La chevauchée a repris.

Excité à mort, Roman a ouvert la porte entièrement et contemple le spectacle, sa main caresse son membre à travers son pantalon.
Ses parents ne l’ont pas encore vu, Roman s’approche plus près du couple ; soudain, il baisse son pantalon, extirpe son engin gonflé et le branle énergiquement, il envoie plusieurs décharges de semence, les giclées sont si puissantes qu’elles atteignent le dos de sa mère.
Elle se retourne brusquement et pousse un cri de surprise :
-Mon dieu Roman, qu’est-ce que tu fais là, tu ne peux pas frapper avant d’entrer ?
Elle tente de cacher sa nudité avec ses mains, son père, toujours enfoncé dans le corps sa femme, reste silencieux.
-Aller, sors d’ici, commande Manon.
Elle ne peut détacher ses yeux du monstre en érection que son fils a entre les jambes.
Il n’écoute même pas, au contraire il avance vers le couple soudé.
-Maman, tu es si belle surtout lorsque tu jouis !
Il pose ses mains sur ses épaules et les caresse doucement.
-Arrête Roman, je suis ta maman, je t’en prie, sors !!

Paul ne dit pas un mot, dans sa tête germe un plan salace.
Les mains de Roman commencent à descendre sur les seins maternels, Manon frissonne, elle tente de se retirer du pal.
Paul la retient, il la fixe du regarde et sourit.
– Mais Tu veux…tu veux qu’il …qu’il me caresse ?? Qu’elle dit en bafouillant à son mari.
Il ne dit mot.

Maintenant, les mains de Roman caressent les seins de Manon, les bouts se dressent fièrement. Elle soupire mais ne résiste plus, les mains se font plus pressantes, elles pétrissent les lobes charnus, les malaxent, les bouts enflent davantage.

Paul commence à s’agiter, le membre bien ancré dans la gaine de chair, il donne des coups de reins.
Manon recommence à geindre, son fils délaisse les seins et offre à la bouche pulpeuse de sa mère son manche gorgé de sang.
Elle hésite…
-Suce-le-lui, demande son mari.
-Mais…mais !!!
-Suce-le que je te demande !

Elle ouvre la bouche et gobe le gland violacé, sa langue fait plusieurs fois le tour du cèpe royal, elle titille le frein et lape les perles de rosée qui s’échappent du méat.
Enfin, elle tète avidement le monstre de son fils, les grognements qu’elle pousse prouvent qu’elle prend du plaisir à le faire.
Tendu au maximum, la bite de Roman fore la bouche de sa mère, il tire sur ses cheveux, se bloque et envoie sa semence au fond de la gorge profonde, elle manque d’étouffer, elle le repousse brutalement.
-Avale ! Qu’il hurle.
Manon déglutit difficilement et finit par avaler jusqu’à la dernière goutte.
Paul la plaque contre son corps, la maintient fermement et dit :
– Viens Roman, elle est gourmande ta salope de mère, il y a de la place pour deux !

Roman place son membre encore raide contre la chatte déjà occupée et pousse. La bite s’enfonce lentement le long de celle de son père dans le même réceptacle.
-Oh mon dieu, mon fils est en moi, je ne suis qu’une chienne, une sale pute !!!

Les deux mâles commencent à pilonner le temple brûlant, Manon gémit, couine comme un animal.
-Oui, oui c’est bon, oh !!!
Les queues, luisantes de cyprine qui la dilatent, prennent de la vitesse, Manon est aux anges
-Oh mes amours, plus fort, oui !!!
Elle se raidit et explose de jouissance !
-Prends-la par le cul ! demande Paul à son fils. Elle aime être enculée cette salope !!!
Il se retire de la chatte trempée et place son engin contre l’œillet brun, il saisit sa mère par les hanches et pousse, l’anneau ne résiste pas longtemps, il cède et avale petit à petit le pal.

Lentement la bite s’enfonce dans le rectum accueillant de sa mère
-Oh mon chéri, je te sens bien là, vas-y, défonce maman !!
Le ramonage commence : à chaque enfoncement, les couilles frappent les fesses de sa mère.
Séparées uniquement par une la fine paroi, les deux queues s’activent dans les entrailles de Manon.
La vitesse augmente au fur et à mesure que Manon gémit.
Les deux hommes se cabrent en même temps et déversent un flot gluant de sperme épais dans le corps de la soumise.
Manon se cabre à son tour et jouit pour la énième fois !
Ses cris encouragent les deux mâles qui la démontent férocement, les bites entrent et ressortent à grande vitesse, Manon est heureuse.
Elle jouit à nouveau, enfin les deux se retirent du corps épuisé.
Elle s’écroule sur le sol, les bras en croix.
De ses orifices béants, s’écoulent le surplus de sperme, Roman place sa tête entre les cuisses ouvertes de sa mère et lèche le nectar.

FIN


137 appréciations
Hors-ligne
Court mais intense et bandant.
J'aime être cocu, moqué et soumis à ma femme et ses amants.

5161 appréciations
Hors-ligne
Bon début de semaine !

21 appréciations
Hors-ligne
Très excitant, bravo!

137 appréciations
Hors-ligne
Hello Georline, toi aussi tu aimes ce genre de récits? J'en bande encore
J'aime être cocu, moqué et soumis à ma femme et ses amants.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 273 autres membres