lailatvx

lailatvx

L'apprentissage de Georges 2

4733 appréciations
Hors-ligne
Bouche bée, Julie ne pouvait plus articuler le moindre son. Solange la rassura.
« Allez, viens, ma chérie. Nous allons t’expliquer».
Sans mot dire, Julie suivit sa mère et son frère travesti jusque dans sa chambre. Ils s’assirent tous les trois sur le lit de la jeune femme. Solange commença son explication.
« Voilà. Il se trouve que ton frère souhaite comprendre les femmes et que, pour cela, il serait prêt à aller très loin. Comme par exemple fouiller dans nos lingeries. Ce matin, je l’ai surpris avec ma lingerie et mon gode. Il portait ma lingerie et s’était enfilé mon gode dans le cul. Par conséquent, j’ai décidé de l’aider à comprendre les femmes en le faisant se comporter comme tel. Je lui ai même appris l’une des manières de faire mouiller une femme avant que tu ne reviennes de ton entraînement de Volley. J’ai pensé que tu serais intéressée de m’aider à former ton frère qui sera traité comme ta sœur durant le temps que prendra sa formation.»
Au fur et à mesure que Solange avançait dans son récit, Julie était de plus en plus séduite par l’idée de traiter son petit frère comme une poupée, voire pire encore.
« Quelle technique lui as-tu enseigné, Maman?» demanda-t-elle.
« Celle qui consiste à caresser le clitoris de la femme». Lui répondit simplement Solange.
Les yeux de Julie se mirent tout à coup à pétiller d’une lueur perverse.
« Dans ce cas, d’accord. Je serais ravie de lui faire essayer la deuxième technique». Dit Julie d’un ton pervers.
Sur ces mots, après un échange de regards consentants avec sa mère, Julie déboutonna son pantalon et en fit glisser la fermeture éclair. Elle se retrouva ensuite en petite culotte devant le travesti et sa mère. La jeune femme fit lentement tomber le sous-vêtement au sol et s’allongea sur son lit en fixant Georgette d’un regard mi- amusé mi- méprisant plus qu’explicite sur ce qu’elle attendait du travesti.
Surprise, Georgette ne put esquisser le moindre mouvement à la vue du sexe de sa grande sœur. Elle qui avait toujours rêvé de le voir...Mais pas dans de telles circonstances. Fascinée, Georgette ne put empêcher un filet de salive envahir la commissure de ses lèvres. Solange brisa le charme.
« Vas-y, Georgette. Lèche la chatte de ta sœur !». Ordonna-t-elle d’une voix douce et suave.
Soumise, Georgette avança son visage vers l’intimité recouverte d’un léger duvet de poils noirs de sa sœur et se mit à lui lécher le clitoris, la tête maintenue par la main de sa mère sur le sexe de son aînée. Julie ne put s’empêcher de sourire. Depuis son enfance, elle avait toujours rêvé d’avoir un petit chien gentil et obéissant mais jamais elle n’aurait pensé que ça aurait pu être son petit frère et que ce dernier serait en train de lui lécher la chatte.
La jeune femme ferma les yeux, savourant l’humiliation de son cadet et le plaisir que lui procuraient ses coups de langue maladroits mais puissants. Après quelques minutes, Julie poussa un cri de plaisir. La tête toujours maintenue sur la chatte de sa sœur par la main de Solange, Georgette fut contrainte d’avaler toute la cyprine que Julie lui giclait dans la bouche.
Lorsque Georgette eut tout avalé, Solange lui lâcha la tête et demanda à Julie de lui faire un peu de place. La jeune femme obtempéra et Solange se mit à quatre pattes sur le lit de sa fille.
« Il y a également un autre endroit que les femmes aiment se faire lécher, ma chérie. Il s’agit de l’anus. Allez, viens Georgette ! Viens lécher le cul de ta maman !». Ordonna-t-elle au travesti.
Georgette avança alors son visage vers l’anus de sa mère et se mit à le lécher assidûment. Le travesti s’accrocha aux hanches de sa mère afin de mieux assurer la qualité de son anulingus.
Profitant de la scène, Julie commença à se caresser en regardant Solange droit dans les yeux afin de faire jouir celle-ci.
La mère de famille ne put tenir bien longtemps à la vue de sa fille en train de se masturber sous ses yeux et au contact de la langue de sa lopette de fils sur son anus. Il ne lui fallut pas plus de quelques secondes pour jouir, laissant un flot de cyprine couler sur son sexe.
Sentant instinctivement ce que sa fille voulait faire de sa jouissance, Solange se retourna pour se mettre sur le dos, faisant exprès au passage de frapper le visage de son fils avec ses fesses en lâchant un petit pet, ce qui fit sourire les deux femmes.
« Et maintenant, pour finir, viens lécher la chatte de ta mère, Georgette !». Ordonna Solange d’une voix douce.
Le travesti s’exécuta sans mot dire et lécha la chatte de sa mère jusqu’à la laver de toute trace de cyprine. Solange passa sa main sur son sexe et examina ses doigts propres. Solange se releva et annonça:
« Maintenant que nous t’avons appris comment préparer une femme, nous allons t’apprendre comment une femme donne du plaisir à un homme. Et nous commencerons dès demain».
Les deux femmes laissèrent le travesti regagner sa chambre. Georges était humilié mais aux anges de pouvoir apprendre à connaître les femmes. Il savait au fond de lui qu’il lui fallait souffrir pour être bon et que cette période de souffrance, c’était son apprentissage avec sa mère et sa sœur.
Et il lui tardait d’y être...


Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 243 autres membres