lailatvx

lailatvx

Dialogue entre 2 femmes dominantes

4733 appréciations
Hors-ligne
-Tu me disais que ce n’était pas terrible au lit ?
- Écoute, c’est vrai, quand il me pénètre, je ne sens rien, un vague frottement, qui ne m’amène pas du tout à l’orgasme, il s’agite sur moi et je fini par le regarder, à sortir du jeu, à m’ennuyer en attendant qu’il finisse. Heureusement, il ne dure pas longtemps.
- Oh ma pauvre, ce n’est pas vrai, un si beau mec !
- Oui, il est beau, je l’aime et tout et tout, mais il est vraiment tout petit entre les jambes, et là c’est un vrai problème. Alors je le pousse à me finir après en me léchant, il descend quand il a fini, et il me lèche jusqu'à l’orgasme.
-Il ne rechigne pas ? Parce qu’il va boire son …tu vois ce que je veux dire ?
- Ben écoute, il n’a pas le choix et je crois que ça lui plait finalement.
- Mais il fait quelle taille exactement ?
- Je n’ai pas pris mon mètre figure-toi hi, hi …mais en érection, quand je le prends dans mon poing, le gland dépasse à peine, ça fait quoi, dix centimètres ?
- Ah houai… dur, dur, et la largeur ?
- Je ne sais pas mais pas bien épais en tous les cas, mon ex était deux fois plus gros, presque, je le prenais à deux mains, tu te rends compte ? Et surtout bien large et endurant, c’est trop con la vie…
- C’est surtout que tu as été gâtée ma chérie avant et que tu sais ce que c’est que de se faire prendre.
- Oui, là, tu vois, quand on a fini, c‘est comme si je m’étais masturbée, j’ai joui grâce à sa langue, mais j’ai encore faim, il me manque la sensation de pleinement avoir été prise, assez longtemps, ouverte, puis l’explosion vaginale qui te met par terre…Tu aurais dû regarder ses doigts, je suis sûre que son index doit être plus long que son annulaire…
- C’est vrai ? Je ne savais pas que c’est un indicateur, mais enfin tu vois, je tombe amoureuse des mecs « plus petits », il aurait pu être juste normal.
- Oui, mais il est gentil, bonne famille aisée, peut-être même un peu soumis à toi, c’est ça que tu aimes aussi…
- Oui mais il me faut un vrai mec au lit.
- Si tu le gardes, il te faudra des amants.
- Oui, là, même maintenant, tout de suite, il m’en faudrait un, hi, hi…
- Tu sais, c’est plus facile de se faire sauter par un gros chibre d’un coureur que d’avoir un bon gentil à la maison, au moins, il ne te trompera pas et avec un peu de tactique, tu vas te le mettre à ta botte, chérie, et vivre comme une princesse.
- Tu as raison, je crois vraiment que ce n’est pas un vrai mec au fond…
- Commence doucement par le culpabiliser, progressivement, lui faire remarquer qu’il n’assure pas, que son pénis est vraiment petit…que tu n’as connu que des plus gros.
- Ah oui, alors tu as raison, faut que je le casse de ce côté-là.
- Que ton vagin est habitué à plus grand maintenant et que ça ne reviendra jamais en arrière…
- Ah t’es drôle...hi, hi…
- Oui comme cela, il va bien s’enfermer dans cette idée, c’est facile. Ensuite, tu le laisses à peine te prendre à cause de sa petitesse et tu lui fais toujours lécher ta chatte, ça c’est bien, il faut qu’il serve ton plaisir comme un bon toutou !
- Oui comme cela, il n’aura plus que moi dans sa tête à pouvoir accepter sa petite différence.
- Oui, il va s’accrocher à toi ma chérie, il se sentira tellement minable, tu devrais regarder du porno avec lui, avec que des films genre « interracial ». Tu vois, avec des black énormes, tu le branles devant, en lui vantant ces gros pénis, il ne s’imaginera jamais plus en concurrent et il acceptera que tu ailles voir ailleurs, il t’encouragera même.
- Oh, tu es vraiment cruelle !
- Mais tu sais, ce genre de mec, c’est le genre « cuckold », au lit. Si tu fais bien les choses, tu pourrais même lui faire aimer la bite, tu lui flattes l’anus, tu lui mets un doigt, deux doigts, tu verras, il bandera encore plus, c’est sûr ! Tu fais sortir son côté femelle puisque la nature n’a pas développé son côté homme.
- Oui, j’ai déjà vu qu’il aime bien m’avoir dessus, et quand je passe à cet endroit, il frisonne comme une fille.
- Oui c’est sûr, c’est forcément un sous-homme hétéro, une lopette refoulée, tu dois toujours lui dire « tu ne peux pas être un vrai mâle avec des attributs pareils ».
- Oui, je crois que vraiment c’est possible maintenant que tu me le dis, je vois bien le truc, je le rends hyper féminin, doucement, j’en fais ma petite soubrette.
- Oui, tu développes son côté caché, il ne demande que cela, je suis sûre…tu pourrais même l’hormoner, le rendre accroc à la bite et le faire prendre par tes amants. Et là, il sera à ta botte.
- Oh mon Dieu, tu me fais mouiller là !
- Comme cela, tu auras une lopette à la maison à ton service, fidèle, un parfait mari en société, et t’iras voir de vrais mecs pour te prendre, la vie parfaite ! Et tes enfants, tu te les fais faire par tes amants, il les élèvera avec son argent et ils n’auront pas sa tare entre les jambes.


Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 243 autres membres