lailatvx

lailatvx

Génération égoïste ?

4639 appréciations
Hors-ligne
Les femmes regardent de plus en plus de porno et deviennent des hommes addicts au plaisir solitaire comme les autres.

Michelle Boiron
Atlantico.fr12 janvier 2018

Le site pornographique "Pornhub" a publié son étude statistique annuelle pour 2017. Parmi les nombreux enseignements de cette dernière, on peut relever que la consommation de contenus pornographiques par les femmes en France a bondi de 25% par rapport à 2016.

Atlantico : Les statistiques du site Internet pornographique Pornhub pour l'année 2017 sont sorties et l'on note une nette progression de la consommation de films pornographiques par les femmes en France (+25% par rapport à l'année dernière). Désormais, une visite sur 4 dans le monde sur le site Internet Pornhub est faite par une femme (26%).
Comment expliquer cette hausse manifeste de la consommation de pornographie par les femmes en France ?

Michelle Boiron : Les chiffres sont peut-être à prendre avec précaution puisque l’étude statistique vient du site Pornhub. Si cela se confirmait on peut penser que les femmes par un mouvement de société soient enclines à modifier les comportements sexuels qu’on leur connaissait jusqu’alors. Ces chiffres nous montrent que la femme va juste devenir un homme comme un autre ! En plaise aux féministes ! Si la sexualité féminine passe de contextuelle à visuelle alors oui les femmes peuvent trouver leur excitation comme les hommes en regardant des films pornos.
Le changement de paradigme de la sexualité humaine tend vers une recherche d’autonomie, de plaisir solitaire qu’offre le virtuel. Le plaisir solitaire tant décrié tend à devenir la norme dans la sexualité jusqu’à prendre pour certains toute la place. Là où la masturbation se pratiquait en créant des fantasmes, qui avaient au moins le mérite de produire une activité cérébrale, la masturbation devant le porno s’inscrit dans un scénario imposé par le porno, il est cru et absorbé sans filtres.
Cela engendre une passivité. Le mouvement même du corps se limite à la main.
Les hommes y ayant de plus en plus recours au détriment de la relation sexuelle on peut entendre que la curiosité des femmes a été aussi éveillée. D’abord par une demande, voire une incitation des hommes à partager certains films et ensuite si elles ont pu ressentir et admettre qu’elles ressentaient de l’excitation, certaines ont ensuite pris seule l’initiative.
Sans faire de schémas réducteurs les femmes avaient plus tendance à utiliser les sextoys que de regarder des images pornos. On peut aussi rappeler qu’avant le canard de Sonia Rykiel c’était le plus souvent les hommes qui leur en achetaient. Ce qui validerait le fait que les hommes ont initié les femmes à leur forme de sexualité sans imaginer qu’elles allaient faire comme eux voire les dépasser ! Ce qui excitait les hommes étaient de forcer la femme à utiliser des sextoys ou regarder du porno pour leur plaisir personnel ! Ce qui se modifie c’est qu’aujourd’hui l’élève (la femme) dépasse le maître (l’homme). Elles se sont emparées de leurs outils. Elles sont devenues phalliques et autonomes !

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 238 autres membres