lailatvx

lailatvx

Le petit zizi de mon mari 1

3795 appréciations
Hors-ligne
Mariée à dix- huit ans avec Karim (lailatvx sur le net), je ne connaissais rien de la vie et encore moins du sexe et pas de bonnes copines pour m’ouvrir les yeux ou m’initier.
Mes parents, infirmiers et très pieux, étaient bénévoles à MSF (Médecins Sans Frontières) et je devais les suivre partout. Interdiction de regarder un garçon, interdiction de parler de sexe, interdiction de me toucher, je n’osais pas effleurer mon clitoris (à l’époque, je ne savais pas que ce bouton sensible s’appelait ainsi) et puis Karim est arrivé, il faisait de très nombreux dons…
C’est lui qui a eu ma virginité après beaucoup de patience, les préliminaires étaient pour lui inconnus, je soupçonne mes parents d’avoir été complices de ce « marché ».
Dès la première fois, je me suis doutée que ce n’était pas ça faire l’amour, je n’ai rien ressenti. En 2 minutes, tout était consommé ! Était-ce à cause de son pénis qui, même si je n’en avais jamais vu d’autres, me semblait petit ? Je l’estimais à peine à 8 centimètres même bandé et ce n’est pas le peu de sperme qui en est sorti qui pouvait me combler ! Parfois, pour le taquiner (l’humilier ?), je lui disais qu’il avait un gros clitoris, un peu plus long que le mien !

Un jour, très loin de la maison, pour ne pas être reconnue, j’ai eu le culot d’acheter des magazines pour adultes, j’en suis tombée à la renverse !
Lorsque j’ai vu des gros membres emmanchés dans des femmes outrageusement offertes, pour la première fois de ma vie, je me suis mise à mouiller comme une fontaine à tel point que j’ai consulté, en cachette, des sites pornos !
Et ces couples qui osaient exprimer leurs expériences m’ont d’abord terrorisée.
Une prenait un amant en cachette, une autre se faisait prendre devant son mari, d’autres faisaient ça à plusieurs ! Ce n’était pas possible ! Les sites racontent n’importe quoi !!! Et si c’était réel ? Si une grosse verge faisait du bien à la chatte ?
Je devais en avoir le cœur net ! En faisant mon marché, je me suis arrêtée devant le primeur, il y avait là de beaux concombres …. De toutes les tailles. J’en ai caressé un deux fois plus gros que la verge de mon mari...Je le manipulais sans doute trop amoureusement car le commerçant m’a interpellée :

- Celui-ci est juste de bonne taille mademoiselle.
- Heu ? Je vais le prendre, c’est pour faire une salade.

Rouge de confusion, je me suis précipitée à la maison, j’ai pelé le légume, il était frais et glissant dans ma main. J’ai ôté ma culotte et, accroupie, je me le suis enfoncée lentement, ma mouille facilitait d’autant la pénétration.
Quel bonheur ! Ma chatte s’étirait en tous sens, j’ai gardé en mains juste de quoi pouvoir le retirer avant d’entamer des vas et viens comme un homme viril l’aurait fait. En même temps, je me suis pelotée un sein, un bien-être inconnu m’a envahie. Tout à coup, je me suis retrouvée les quatre fers en l’air, terrassée par le premier orgasme de ma vie.
Tout en reprenant mes esprits, j’ai réfléchi …Karim m'a trompée ! Comme il n’était pas à la hauteur, il m’a maintenue la tête sous l’eau afin que je ne puisse pas découvrir ce qu’un homme, normalement constitué, peut apporter à une femme, je devais me venger !

- Karim, elle est bonne ma salade de concombre ?
- Succulente !
- Très bien, demain tu mangeras de l’aubergine !

Le lendemain, je suis allée à l’hyper marché, je voulais faire un test… pas un homme ne se retournait sur moi, comme si j’étais invisible, étais-je donc moche à ce point-là ?
J’ai acheté du gloss et du fard pour les yeux sans oublier un mini slip en dentelle, j’aurais eu trop honte de montrer celui que je porte à un homme. Je me suis rendue dans les WC, je me suis longuement regardée dans la glace, j’ai commencé par ôter les deux barrettes qui tiraient mes cheveux en arrière, je me suis maquillée tant bien que mal, j’ai défait deux boutons à mon chemisier, ensuite j’ai roulé ma jupe sur elle-même à la ceinture pour découvrir mes cuisses. Et très fière de moi, je suis allée me balader entre les rayons, prenant soin de me baisser lorsqu’un homme « potable » s’intéressa à moi.
L’effet a été immédiat, un gars un peu bedonnant, plus âgé que moi, a aperçu mes fesses et m’a suivie, je me suis dirigée vers les parkings souterrains, il était toujours là … je n’en menais pas large mais bien décidée à aller jusqu'au bout.
J’ai fait semblant de chercher ma voiture dans les recoins les plus sombres du parking.

- Vous êtes perdue mademoiselle ?
- Je ne sais plus où j’ai garé ma voiture.

Il a dû flairer la bonne occasion, il s’est approché, je me suis appuyée sur un véhicule.

- Tu es sûre que c’est ta voiture que tu cherches ?
- Monsieur, je ne comprends pas …
- Et ça ? Tu le comprends ?
- HOOOO !!!

Sans hésiter, il m’a passé une main sous la jupe, plaquant sa paume sur ma motte, ses doigts se sont mis à gratter mon slip, entraînant le tissu entre mes lèvres.

- Tu prends combien pour une pipe ?
- Mais je ne prends rien, voyons ! Je ne suis pas une prostituée !
- Alors, tu fais ça gratos ?
- Taisez-vous et caressez-moi !
- Sors ma queue de sa prison, tu vas avoir une bonne surprise !

Je me suis jetée sur sa ceinture, j’avais hâte de découvrir une vraie bite, j’ai eu toutes les peines du monde à sortir ce cobra raide comme du bois de sa cachette. L’homme, tout en fourrageant dans mon beau slip désormais taché, a appuyé sur ma tête. Inutile qu’il me force, j’en avais trop envie, tant pis si elle sentait l’urine, j’aurais sucé un bouc !
Rien à voir avec mon concombre ! Un beau champignon forme le gland alors que celui de mon mari est quasiment inexistant, très large à la base, poilu jusqu’en milieu. Mon rêve !
Goulûment, j’ai avalé cet œuf odorant et manipulé la peau à toute vitesse en aspirant, les joues creusées.

- Ho…toi, tu es en manque ! Prends ton temps, décalotte-moi bien à fond, ça va venir tout seul !
- Mmmuuuuummmmmmmm !!!!!
- Ta chatte est très étroite, je vais élargir tout ça ….
- Hhhhhhhuuuuuummmm !!
- Attention, ça va venir … tu tiens à tout avaler ?

Pour toute réponse, j’ai serré le zob et l’ai enfoncé au maximum dans ma gorge, bien mal m’en a pris : le sperme abondant m’est ressorti par les narines, mais je m’en suis quand même gavée comme une oie !

- Relève-toi et assieds-toi sur l’aile de cette voiture avant qu’on ne soit dérangés !

J’allais enfin me faire baiser par un mâle bien monté ! En hâte, je fais glisser ma belle culotte souillée de mouille, le froid de la carrosserie me fait du bien au cul, l’homme s’avance entre mes cuisses, le dard en avant.

- Accroche-toi à mon cou, je vais te défoncer la chatte !

La tête enfouie dans son épaule, j’attends le moment fatidique. En tâtonnant du gland, il ouvre mes lèvres éclatées comme deux pétales de fleur. Instinctivement, je passe mes talons derrière lui pour ne pas être refoulée lors de la pénétration. Le bélier se fraie un passage, repoussant les parois de mon vagin, je me mords la lèvre inférieure pour ne pas hurler de joie. L’homme s’y reprend à plusieurs fois avant que son membre ne glisse au fond de mon ventre. Le souffle me manque, je vais jouir avant qu’il ne soit totalement enfoncé. Finalement, c’est aujourd’hui mon véritable dépucelage, que de temps gâché !
Il pousse de longs soupirs à chaque coup de reins, il me laboure méthodiquement comme une machine bien huilée, je suis ouverte comme une huître.

- Putain que tu es bonne, on peut se revoir ?
- Tu viendras chez moi pour me baiser devant mon mari !

C’est moi qui viens de parler ? C’est sorti tout seul comme si c’était naturel que cet homme vienne à la maison me trousser comme une salope devant mon époux Karim, mais c’est le cri du cœur, la vengeance pour ce qu’il ne m’a pas fait subir !

- C’est d’accord, ça ne me gêne pas de m’exhiber, il n’est pas baraqué au moins ? Il n’a pas de fusil ?
- C’est une mauviette qui ne m’a jamais véritablement baisée, je lui ferais bouffer ton sperme dans ma chatte !
- Ha oui ! Super !
- Vas-y, finis-moi, je suis à point pour jouir !!!
- HOOOOOOO, je décharge !!!


Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 219 autres membres