lailatvx

lailatvx

Ma femme et mon neveu 2

3992 appréciations
Hors-ligne
Récit de Christophe, le mari.

Ce matin, je prépare le petit déjeuner. Martine doit sûrement s'occuper de mon neveu et ne va plus tarder.
Elle entre dans la cuisine complètement nue, elle se suspend à mon cou pour me faire une bise sonore et s'installe sur une chaise. Ça ne me surprend pas, elle est coutumière du fait mais on n'est pas tout seuls et Xavier ne va pas tarder.

Elle, qui d'habitude grignote du bout des dents, a un appétit d'ogre ce matin.
Ses seins superbes ballottent quand elle va chercher un pot de miel dans le buffet, elle se dresse sur la pointe des pieds pour l'attraper, faisant saillir ses seins…
J'ai une vue splendide sur sa belle poitrine. Je lui fais remarquer.
- Tu es superbe mais tu devrais aller t'habiller, pense à Xavier !
Soudain, ce que je craignais arrive, la porte s'entrouvre.
Martine baisse aussitôt les bras et me regarde avec un petit sourire, ne cherchant même pas à cacher son corps. Je ne comprends pas son comportement, elle va se rasseoir et ouvre le pot de miel.

Je suis stupéfié mais, en me retournant, j'ai un choc : Xavier est entré dans la pièce, lui aussi nu comme un ver !
Martine lui demande de s'asseoir mais il ne bouge pas, tétanisé en me voyant.
Je me retourne vers Martine pour lui demander des explications.

- Ecoute Christophe, on est déjà allé dans des camps de naturistes et comme Xavier peut difficilement s'habiller seul… J'ai trouvé plus simple pour le mettre à l'aise et nous faciliter les choses que nous restions tous nus pendant son séjour, tu comprends, si tu es d'accord, bien sûr ?
- Ça ne va pas, non ! Je ne suis pas d'accord, passe encore autour de la piscine mais pas quand on est à table !

Je n'ai rien contre le fait d'être nu mais elle aurait du m'en parler avant.

Xavier, avec ses trois plâtres, est un peu grotesque mais ce que je découvre au niveau de son bas ventre ne l'est pas…
C'est moi qui parais grotesque à coté de ce que je vois !
Je n'ai jamais vu un appareil génital aussi gros ! Au repos, sa verge est plus imposante que mon zizi en érection.
Martine, sans aucune gêne, se dirige vers lui qui ne sait plus où se mettre, lui prend la main et l'amène à la table. Elle l'aide à prendre son petit-déjeuner et quand il laisse tomber un morceau, elle se baisse pour le ramasser, matant son entrejambe.

La journée se passe en farniente devant la piscine.
Ils sont allongés sur des transats en train de bronzer. Si Martine est déjà halée, lui est blanc comme un cachet d'aspirine. Il se lève difficilement et vient demander à Martine si elle peut l'enduire de crème solaire. Sa queue balance au rythme de sa marche saccadée…

Il est maintenant en face d'elle, sa bite n'est plus qu'à quelques centimètres du visage de ma femme. Elle regarde son corps qui vire au rouge sous les rayons du soleil.
- Je vais te mettre de la crème sinon tu vas virer à l'écrevisse !
Elle prend un tube de crème et s'en enduit les mains. Elle le fait tourner sur lui-même et commence à lui en étendre sur le dos et les épaules.

Il fait face à moi.
Elle étale la crème avec soin en massant bien pour faire pénétrer. Mais quand elle arrive au niveau de ses fesses avec ses mains si douces, l'effet est immédiat…A chacune de ses caresses sur son arrière-train, je vois le zob de Xavier s'allonger et se redresser…Elle ne peut s'en apercevoir mais moi si.
C'est presque gênant mais ce spectacle est très beau …Sa hampe magnifique est maintenant tendue à l'horizontal. Je reste là, à les espionner sans rien dire…Elle s'est attaquée à ses cuisses, l'excitation de Xavier est à son comble. Sa formidable verge est agitée de soubresauts sous les contractions de ses muscles et pointe vers son ventre.

Elle lui donne une claque sur les fesses comme à un petit enfant et lui ordonne.
- Allez, j'ai terminé le coté pile, tourne-toi que je m'occupe du coté face !
Il pivote doucement, lui faisant découvrir son mât érigé.
En découvrant ce phallus dressé au garde à vous, elle sourit et le complimente, elle n'a pas l'air surprise de la taille peu commune de son engin.
- Oh Xavier ! On dirait que c'est la forme !

Elle reprend son badigeonnage mais prend son temps, nullement dérangée par ce gros zob qui oscille au rythme des caresses sur le corps de mon neveu.
Je ne vois plus grand-chose à part les fesses musclées de Xavier et cela m'intrigue car il n'a plus l'air de bouger.
Pour mieux voir, je me déplace dans la maison afin d'avoir une vue de profil. Sa longue bite se tient toujours fièrement dressée, juste devant la bouche et les lèvres de ma femme !
C'est juste irréel !

Elle l'a déjà pratiquement huilé des pieds à la tête quand, avec un moment d'hésitation, elle tourne la tête, certaine que je l'observe, et me regarde, attendant mon assentiment.
Elle me montre le sexe de Xavier d'une main et la crème solaire de l'autre, avec une moue interrogative et comme je ne réagis pas, elle étale aussitôt de la crème solaire sur son pal, l'enduisant sur toute la longueur.
Elle le masse doucement d'un mouvement, tournant pour faire pénétrer le produit en profondeur, allant et venant sur la longueur inusitée de son phallus, très doucement au début, puis de plus en plus vite…

Je n'en crois pas mes yeux, si elle continue à ce rythme là, il ne va pas tenir longtemps !
Il halète la bouche grande ouverte…
Mes yeux ne quittent plus les deux mains de ma femme qui courent à une vitesse folle sur son manche…
Xavier laisse échapper un râle continu… Il ne va pas tarder à exploser ! Martine stoppe net la masturbation.

Les premières craches s'éjectent violemment de son méat et s'écrasent sur son visage par saccades, provoquant des éclaboussures sous la pression des jets.
Je n'ai jamais vu ça, il éjacule une quantité incroyable de foutre et Martine, trop surprise, n'a pas le temps de fermer les yeux… Et elle est aveuglée par sa semence et a un mouvement instinctif de recul, totalement aspergée, son visage dégouline de sperme !

A force d'exciter ce garçon, elle a eu ce qu'elle méritait !
Le pauvre… Il a du emmagasiner pas mal de foutre depuis son accident et était sous pression, elle a fait sauter le bouchon de la cocotte minute…
Bizarrement, je n'en veux plus à ma femme qu'à lui…

- Pardon, lui dit-il, tout penaud en baissant les yeux.
Elle parait enfin réaliser ce qu'elle vient de faire. Elle s'essuie les mains, le visage, tant bien que mal, avec une serviette de bain… Elle en a partout.
Elle se sent coupable et fuit mon regard…

Nous avons eu une conversation ce soir là où elle m'a avoué que c'était la deuxième fois de la journée qu'elle branlait mon neveu. Après ce qui s'était passé le matin, elle avait prétexté l'histoire de rester à poil en espérant pouvoir profiter à nouveau de son formidable gourdin.

Elle me demande.
- Dis, tu veux bien que je me le fasse ? Je reste sur ma fin et ce n'est pas la première fois que tu me partages avec un autre homme. Mais tu as vu sa matraque ? Je crève d'envie d'avoir un tel pal en moi !

Comme je sais que si je lui dis non, elle le fera quand même derrière mon dos, autant que je participe et je dois dire que l'idée de la voir s'embrocher sur l'organe de Xavier me fait saliver, elle risque de salement déguster !

Elle m'explique son plan pour demain : elle va pousser Xavier à l'acte et au moment décisif, je déboule comme un mari jaloux et le menace des pires turpitudes s'il ne fait pas tout ce que je lui demande.

Je vais lui en faire voir de toutes les couleurs !



90 appréciations
Hors-ligne
Vivement la suite
J'aime être cocu, moqué et soumis à ma femme et ses amants.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 227 autres membres