lailatvx

lailatvx

J'aime rendre service et vous ?

5088 appréciations
Hors-ligne
Je suis un homme de 25 ans, cheveux longs, look très féminin, petit cul bombé et je suis vraiment en chaleur ce soir. Je décide de mettre un soutien-gorge aguichant, caché sous une chemise sport et je pars en voiture, en quête d’une queue à sucer.

Ne sachant où aller, je décide de me rendre à un centre commercial près de chez moi. Je sais qu’aux toilettes de cet endroit, des hommes aiment se montrer à l’occasion. Mais déception, lorsque j’arrive, il n’y a personne…Je commence donc un lent lavement de mes mains, une diversion au cas où, en espérant l’arrivée d’un homme en manque de sexe. Après quelques minutes, un homme finit par arriver. Dans la cinquantaine et en forme, il me plait immédiatement. Je le regarde dans les yeux et il me retourne un regard complice. Puis, il s’installe à l’urinoir. Je le suis en déboutonnant ma chemise et je prends illico l’urinoir à côté de lui. Il me jette un coup d’œil et j’en profite pour écarter ma chemise, question qu’il voit mon soutif. Il regarde puis me sourit. Rassuré sur ses intentions, je me recule un peu, lui aussi, et je peux voir son zob. Il a un super beau sexe, au moins 15cm, au repos, circoncis. J’adore les grosses queues molles et au repos, j’aime les sentir grossir dans ma bouche et cette seule pensée me met l’eau à la bouche !

Il se rend tout de suite compte que je salive en regardant son sexe et me dit : « alors salope, tu sembles intéressé par ce que tu vois ? ».

- Oh oui, lui dis-je, laissez-moi vous sucer et la mettre bien à fond dans ma bouche, s’il vous plaît Monsieur !
- Je n’aime pas vraiment les jeunes efféminés dans ton genre mais j’ai une proposition pour toi. Si tu acceptes, je te laisserai me sucer comme tu voudras.
- Je ferai tout ce que vous direz, promis !

Il m’explique alors qu’il a un fils handicapé, de 19 ans. Il est en chaise roulante et ne peut pas beaucoup sortir de chez lui. Comme il n’y a pas de filles qui s’intéressent à lui, il me demande d’essayer de le séduire pour lui offrir sa première pipe. Il me dit que, avec mon air féminin, je réussirai peut-être. Si c’est le cas, je pourrai avoir ma récompense. J’accepte donc de relever le défi.

Une fois chez lui, il me présente à son fils comme étant un de ses collègues de travail puis, faignant d’avoir oublié d’acheter quelque chose à l’épicerie, il nous laisse ensemble pour quelques minutes. Je suis très nerveux. Je ne sais pas comment m’y prendre. Je ne sais même pas s’il aimerait se faire sucer par un mec. Nous discutons un peu, de tout et de rien. Puis soudain, la chance me sourit ! Je ne me souvenais pas d’avoir laissé quelques boutons de ma chemise ouverte et il s’aperçut que je portais de la lingerie.

- Dis donc toi, mais tu portes des fringues de nana ! Tu n’es qu’une putain de travelo, avec tes grands cheveux de fille en plus. Est-ce que mon père sait ça ?

Je saute évidemment sur l’occasion qu’il me présente pour jouer mon jeu : « ah zut ! J’ai oublié de l’enlever. Non, s’il te plaît, ne le dis pas à ton père surtout. Imagine ce que je vais devoir endurer au bureau s’il l’apprend ! ».

Une douce lueur passa alors dans ses yeux : « très bien ! Si tu enlèves ta chemise et me laisse voir, je garderai peut-être le secret ».

Je me lève donc devant lui et enlève lentement ma chemise. Je vois qu’il apprécie. Mais son père revient à ce moment-là. Je me dépêche de remettre ma chemise et de me rasseoir. Le fils dit alors qu’il est l’heure pour lui d’aller se coucher. D’habitude, c’est son père qui va le mettre au lit mais ce soir, il dit avoir un peu mal au dos et demande à son fils si ça le dérangerait que ce soit moi qui y aille. Son fils accepte sans poser de questions et me fait un petit sourire. Je le pousse donc jusqu’à sa chambre et il m’explique que je dois le prendre dans mes bras pour le poser dans le lit. Ce que je fais minutieusement. Mais en le couchant, ma tête s’approche de la sienne et il s’avance sans m’avertir pour m’embrasser. Saisi par cette action, je ne bouge pas. Il introduit alors sa langue dans ma bouche. Je la sens inexpérimenté, alors j’y mets du mien en lui montrant comment rouler une pelle de tonnerre. Il semble adorer. Puis, je dois bien sûr le dévêtir. Je lui retire donc son t-shirt, ses bas, et lorsque je lui retire son pantalon, je vois une imposante bosse dans son slip.

- Et bien, je lui dis, notre petit baiser t’a excité à ce qui paraît !
- Évidemment ! Et je suis peut-être handicapé, mais je ne suis pas dupe. Je sais bien que tu ne travailles pas avec mon père. Il t’a traîné jusqu’ici pour que tu me suces, pas vrai ? Il m’en parle déjà depuis un bout de temps.
- Tu as raison, ai-je dû admettre. Il m’a demandé de te faire ta première pipe.
- Ok, et que t’a-t-il promis en retour ?
- Et bien, lui dis-je rougissant, il m’a dit que je pourrais le sucer lui aussi…
- Et bien, vas-y ! C’est ce que nous voulons tous à ce qui me semble.

Je lui ai souri et je me suis assis près de lui. Ma main s’est mise à caresser sa queue au travers de son slip. Lui aussi possédait un super beau membre, le vrai fils de son père. Je me suis rapidement penché sur lui pour le mettre dans ma bouche. D’être le premier à le goûter m’excita au max et je l’ai sucé avidement. Il n’a pas tenu longtemps et m’a dit qu’il allait jouir. Je me suis espacé un peu et il a lâché plusieurs jets de foutre sur ma figure. Nous nous sommes mutuellement remerciés, je lui ai souhaité une bonne nuit et je lui ai promis de revenir.

Je lui ai mis sa couverture et j’ai quitté sa chambre. Son père m’attendait dans le salon. Lorsqu’il m’a vu arrivé, le visage couvert de foutre, il eut un sourire de contentement. Il s’est alors levé et, avec ses doigts, a ramassé le foutre de son fils pour le porter à ma bouche. Je suce ses doigts avec délectation, le foutre goûtait très bon. Chose promise chose due : il sortit sa belle queue de son pantalon et a claqué des doigts en me montrant le sol. Je me suis aussitôt agenouillé devant le sofa pour le sucer à son tour. Il m’a dit que, finalement, même s’il préférait les hommes plus virils, il appréciait grandement ma fellation. Je lui ai dit que j’étais à son service. Il s’est alors retourné en se mettant à genoux sur le sofa, dos à moi. Je compris immédiatement et ma langue alla se promener dans sa raie et caressa son petit trou. Il me dit alors de me retourner et de venir s’asseoir sur son zob, ce que je fis avec plaisir. Je me suis fait aller de haut en bas comme un animal jusqu’à ce que je sente qu’il avait inondé mon cul.

Nous nous sommes revus, tous les 3 trois, par la suite. Comme son fils savait ce qui se passait, nous n’avions plus à nous séparer. Ils s’assoyaient tous les 2 sur le sofa pendant que je leur montrais mes nouvelles lingeries, puis je les suçais en alternance. La plupart du temps, je restais à 4 pattes devant le sofa à sucer le fils pendant que son père m’enculait à fond. Ça se termine toujours par mon visage plein de foutre et mon cul également.

J’adore rendre service !


Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 258 autres membres