lailatvx

lailatvx

Ma première bite 1

5088 appréciations
Hors-ligne
Enfin les vacances, après de longs mois de travail à la fac, je peux enfin me reposer quelques temps.
Je m’appelle Éric et j’habite avec ma copine Noémie depuis quelques mois maintenant. Je suis brun, petit, 1m70 mais plutôt musclé grâce à l’escalade que je pratique depuis de nombreuses années. Noémie, quant à elle, fait 1m63 pour un magnifique 90D et un cul à tomber. J’ai tout pour être heureux mais j’ai depuis longtemps un fantasme insatisfait : je rêve d’être soumis à un homme, le sucer, me faire prendre mais je n’ose pas aller sur des sites de rencontre ou même dans des bars et saunas gay. A chaque masturbation, je prends du plaisir à m’insérer des doigts ou d’autres objets phalliques, mais ce n’est jamais assez. Cependant à chaque éjaculation, l’envie d’un homme passe complètement et je me dégoute.

Il est 17h30, ma copine n’est pas encore rentrée, je m’accorde alors un petit plaisir solitaire, j’allume mon ordi et fonce sur un site porno ; instinctivement, je me rends dans la catégorie gay et commence mon affaire. Mon sexe mesure 12cm en érection et n’est pas très épais. Je complexe un peu mais cela ne semble pas déplaire à ma copine. Je fini ma branlette, me lèche les doigts, mais à contrecœur : après la masturbation, plus aucun désir pour mon sexe ! Noémie rentre enfin à l’appartement, nous parlons de tout et de rien et nous allons nous coucher. Le lendemain matin, je repense à mon rêve de cette nuit : je suçais un grand mâle musclé et j’avalais tout. Décidé par ce rêve, je décide, sans en dire un mot à Noémie, d’aller sur un site de rencontre gay. Je tombe sur un homme, la quarantaine, se disant prêt à initier un jeunot à l’art de la fellation. Après quelques hésitations, je le contacte, il est très aimable, nous nous envoyons quelques photos et je sens mon excitation à son paroxysme. Il me donne rendez-vous chez lui, environ 30 min de chez moi.

Je saute dans un bus, et toujours excité, je ne peux m’empêcher de me masser l’entrejambe discrètement. C’est bientôt mon arrêt, l’excitation est toujours présente mais une part de stress fait son apparition. Je sonne à la maison de cet homme dont je ne connais toujours pas le nom et un homme légèrement plus grand que moi ouvre la porte, souriant. Il me demande si je suis Éric et me dit qu’il s’appelle Pierre, je hoche la tête et il me fait signe d’entrer. Arrivés dans son salon, nous buvons un verre et discutons de nos vies respectives, mais je sens son regard de plus en plus insistant sur mon entrejambe où une belle bosse est présente depuis que je suis arrivé. Il s’approche de moi, pose une main sur ma cuisse et me susurre à l’oreille :

- Et si nous passions aux choses sérieuses ?

J’hoche timidement la tête et approche ma main de son entrejambe, je déboutonne son pantalon ; à travers son caleçon, on peut déjà voir une érection impressionnante. Beaucoup de choses se bousculent dans ma tête : suis-je vraiment bisexuel, devrais-je m’enfuir maintenant ? Je prends mon courage à deux mains et descends son caleçon, je tombe nez à nez avec une bite de taille raisonnable, mais quand même bien plus grosse que la mienne. Je commence doucement à le branler et je sens les effluves virils de son membre me chatouiller les narines. Je sens des mains derrière ma tête, il appuie approchant ma tête de ce pénis que je convoitais tant. J’ouvre mes lèvres et sens d’abord son gland rentrer dans ma bouche. Ça y est, j’ai mon premier pénis en bouche et cela procure une explosion de saveurs ! Il durcit encore plus et je prends énormément de plaisir à lécher autant que je peux ce membre qui m’est offert. Je sens couler dans ma gorge quelques gouttes de liquide séminal, j’ai une érection de folie, je baisse mon pantalon et sors ma queue pour la laisser respirer.

Je sens Pierre empoigner mon pénis et commencer à me branler. Il me propose un 69, j’acquiesce avec le sourire, ne voulant pas lâcher sa bite. Il me suce, il me suce aussi bien que personne ne l’a jamais fait, je sens sa langue titiller mon frein, me lécher les boules tandis que je m’applique à lui procurer le plus de sensations possibles. Au bout de quelques minutes, je le préviens que je vais éjaculer et que je risque de ne plus être excité après. Il arrête donc de me sucer et me laisse continuer à le pomper encore quelques minutes. Au bout d’un certain temps, il me propose de passer à la suite. J’ai un peu peur, mais j’ai préparé, rasé et lavé mon anus. Il me dit de me mettre dos à lui, à quatre pattes, je m’y mets et sens sa langue lécher mon trou. C’est une sensation que je n’avais jamais éprouvée auparavant, c’est magique ! Il m’introduit un doigt, puis deux. Il me demande si je suis près et commence à insérer son gland dans mon anus. Son pénis est large, bien plus large que tout ce que je me suis déjà inséré.

Je sens mon anus s’étirer, j’ai mal, mais vite la douleur laisse place à un plaisir magnifique. Je sens cette bite dans mon fondement, rentrant puis sortant pendant de longues et savoureuses minutes, j’aime ça, je pourrais faire ça toute la journée. Après un long moment, il me dit qu’il va éjaculer et qu’il compte bien se vider au fond de moi. Avant même que j’ai pu répondre, il décharge tout son sperme à l’intérieur de mon anus et je sens ce liquide chaud me remplir par saccades. Il se retire et me demande de lécher ses bourses ainsi que de nettoyer son pénis pendant qu’il me suce aussi. Je fini par éjaculer, épuisé. A mon grand étonnement, je ne suis plus dégoûté par moi-même. Nous nous posons quelques minutes sur le lit et discutons, toujours nus. J’ai toujours son sperme dans le cul et je le serre pour ne pas le laisser sortir. Je me lève pour enfiler mon pantalon, il m’attrape par la taille et me tire vers lui, je sens quelque chose de froid me toucher l’anus, il me l’enfonce d’un coup sec, c’était un plug anal !

Il me dit de le garder tous les jours et de ne l’enlever que pour le nettoyer ou pour aller aux toilettes, jusqu’à notre prochaine rencontre. J’acquiesce, remonte mon pantalon et rentre chez moi, où Noémie m’attend.


20 appréciations
Hors-ligne
Voilà un bon début...

5088 appréciations
Hors-ligne

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 258 autres membres