lailatvx

lailatvx

Baisé devant ma femme

3786 appréciations
Hors-ligne
Je me présente,
Je m’appelle Karim (connu sur le net sous le pseudo de lailatvx), beau marocain méditerranéen, 35 ans, époux soumis, efféminé et adorant me travestir.
J'ai toujours eu beaucoup de succès avec les femmes, plus habitué à me faire draguer qu'à draguer. J’ai longtemps enchaîné les conquêtes jusqu'à rencontrer Nadia (belle, brune, chaude et sexuellement débridée) devenue mon épouse après.
Elle adore être traitée comme une petite chienne, elle aime être soumise à une grosse queue et se faire baiser à en perdre haleine.

Petit à petit, il m'est venu une envie étrange : lorsque je voyais le va-et-vient de mon petit zizi dans le cul de ma femme, qu'elle se tortillait en gémissant, me suppliant de la laisser dans son cul, j'ai commencé à m'imaginer cette sensation, me voir à sa place…et ma queue se gonflait plus encore à cette idée...
Je me suis mis à me poser des questions : d'où me vient cette envie, cette idée, ce désir d'être femelle alors que je suis tout ce qu'il y a de plus « hétéro » ?
Un soir, j'ai posé une question de manière innocente à ma femme :

- ça te fait quoi quand je te mets mon zizi dans ton cul ?

- j'adore, je me sens chienne, une sensation de chaleur et de bien-être indescriptible traverse mon corps quand tu me sodomises !

- crois-tu que, sur un mec, la sensation soit la même ?

- oui, les homos deviennent dingues lorsqu'ils y goûtent, ils me racontent leurs histoires au salon.... (Elle possède un salon de coiffure pour hommes et femmes.)

Je m'arrête de parler mais elle reprend de plus belle, elle a vite compris :

- pourquoi, tu as envie d'essayer ?

- je ne sais pas, c'est dur à expliquer mais, depuis un petit moment, je pense à des choses...

Et là, à mon grand étonnement, elle me dit:

- tu sais, ça m'excite beaucoup les mecs entre eux, je trouve ça tellement beau, un mec soumis...

- alors je peux te l'avouer, j'ai cette idée depuis un bout de temps et je ne sais pas comment me l'enlever.

-pourquoi veux-tu te l'enlever ? Tu devrais aller au bout des choses, il y a beaucoup de mecs dans ton cas, ils ne l'avouent pas, mais sont de vraies petites salopes dans des corps de mecs virils. Trouve un mec, invite-le ici, je te laisserai vivre ton expérience avec lui et tu sauras si tu aimes...bien que j'aie déjà ma petite idée...

Ses mots ont sonné comme un soulagement, j'allais pouvoir chasser cette idée qui me hante, persuadé que cette obsession me quitterait une fois la chose essayée.
J'ai donc cherché un mec, je le voulais mûr et bel homme, l'idée d'un jeune n'avait aucun attrait pour moi.
Je vous passe les détails d'une longue recherche, parmi les sites gay, aux annonces plus folles les unes que les autres.
J'ai fini par entrer en contact avec un mec d'une cinquantaine d'années, le courant passait bien, du moins par mail...

Rendez-vous fut pris, et je m'empressais de partager ça avec Madame.

- j'ai rencontré un mec sur le net, il vient demain en début d'après-midi...

- c'est bien mon coeur, je suis contente que tu ailles au bout de ton envie ! Je ne serai pas là demain après-midi, et vous aurez ainsi le temps de faire. Il te plait ?

- oui, c'est un beau mec, grisonnant et expérimenté, ça m'excite, j' y pense depuis trop longtemps...

- tu sais ce que j'aimerais que tu fasses ? Que tu mettes un petit string, ça m'exciterait de te savoir en dessous sexy pour le recevoir...

Je rêve ou ma femme est en train d'entrer dans mon jeu ? J'hésitais entre l'envie de la mettre à quatre pattes et la baiser violemment pour lui rappeler qui était « l'homme », et la remercier de m'accompagner aussi bien dans un tournant de ma vie sexuelle...j'ai évidemment opté pour la deuxième option...

- à une condition chérie, que tu ne me voies pas avec...

- bien sûr mon amour, juste savoir que tu l'a mis me suffira....

Peut-être la peur de son jugement à la vue de ce sous-vêtement de femme sur son mec. Quoi qu'il en soit, je ne voulais pas qu'elle me voie ainsi...

Le lendemain matin, à mon réveil, je trouvai un string noir, au devant en dentelles, je l'avais plusieurs fois vu sur ma femme...
Je l'ai essayé en me disant que je ne rentrerais pas dedans...si, un peu tendu mais il m'allait...cette sensation de gêne entre les fesses a vite laissé place à une autre sensation : je sentais mon cul excitant, j'avais même envie d'accentuer mon déhanchement en marchant.
Ça m'excitait et m'inquiétait à la fois. Mec, chienne, homo, bi, hétéro, pédé, qu'est-ce que j'étais en train de faire, où mettais-je les pieds ?
Ma femme va-t-elle me juger moins viril après cette expérience ? Ai-je raison d'aller au bout ? Pourquoi ai-je tant envie de connaître le sexe avec un mec ? Pourquoi ne me vois-je qu'en passif ?
Tout se mélangeait dans ma tête mais j'étais décidé.

Je passais donc la matinée avec ce string sous mon jean, sous les regards coquins et chargés de sens de ma femme...elle n'arrêtait pas de passer sa main sur mon cul, me faisant bander, la queue emprisonnée dans cette dentelle tendue.

A l'heure du rendez-vous, elle m'embrassa et s'éclipsa, me souhaitant « un bon moment ».

Ça sonne. Je tremble...j'ouvre, je n'ouvre pas, je suis tout bizarre, apeuré, mais excité. J'appuie sur le bouton de l'interphone...c'est fait, il arrive !
Que dois-je faire ? Je lui propose un verre, on se tutoie, je commence à le toucher ? Tout se bouscule...
Il sonne à la porte, j'ouvre. Entre un bel homme, fidèle à la photo, calme, souriant. Je l'invite à s'asseoir et lui sers un verre. Je m'assieds à côté de lui, un peu timide, le coeur battant.

Voyant ma gêne, il m'attire doucement vers lui. Je résiste un peu, c'est inconscient...Puis je sens sa main sur ma queue...je me mets à bander de plus en plus. Puis il passe sa deuxième main sur ma nuque et m'attire vers sa bouche. C'est rugueux, le contact de ses lèvres est étrange, je suis habitué à la douceur de la femme, et je sens sa langue entrer dans ma bouche, me fouiller, je me laisse faire, et ma queue s'affole. Je commence à aimer, à chercher sa langue, à l'embrasser sensuellement, et ça me plaît...

Doucement, il me glisse à l'oreille :

-Tu es très belle, tu me plais beaucoup !

Belle ? Je ne comprends pas mais je lis le désir dans ses yeux...il me tire vers le sol et me met à genoux devant lui, tout en baissant son pantalon aux chevilles...mon coeur bat, ma bite mouille...

- Lèche mon slip et fais durcir mon zob ! Me dit-il avec douceur.

Je m'exécute, ma volonté de résister est nulle à cet instant, et je me mets à lécher son slip, sensuellement. Sa queue gonfle sous le coton, je la sens durcir, et ça me plaît de provoquer cela chez lui. Je lèche de plus belle, il m'ordonne de le regarder en même temps. Je comprends que, désormais et pour les prochaines heures, je lui appartiens, et je commence à me sentir comme une salope.
Il sort sa queue par le côté de son slip et dirige, toujours avec une douce assurance, ma tête vers ce zob d'homme durci par le plaisir du contact de ma bouche.
Je passe ma langue dessus, ça sent le poivre et le musc, je trouve cette odeur presque excitante bien que très masculine, et je commence à le sucer, lentement, et j'y prends goût à tel point que je bouge mon cul, commence à me branler et gémis en même temps.

Sa respiration s’accélère, je sens cet homme, mon homme, fondre sous les caresses de ma langue, et j'aime ça, je n'ai plus de doutes, tout s'accélère... il me demande d'enlever mon pantalon.
Presque timide, je l'enlève et me trouve face à lui, en string.
J'entrevois une lueur dans ses yeux, ça lui plaît, l'initiative de ma femme était bonne ! Il se lève et en me roulant une pelle passionnée, il commence à me toucher le cul et passer sa main sous l'élastique. Je gémis, bouge mon cul de gauche à droite tant ses mains excitent mon cul.

- Tu es une vraie salope, ton attention me plaît beaucoup, j'ai envie de toi!

Je suscite l'envie chez un mec, je le prends par la main et l'attire vers la chambre, en prenant soin de rouler du cul comme une petite allumeuse.

Il me met à 4 pattes sur le lit, tire ma queue en arrière et commence à me masturber. Je sens ses doigts écarter mon string, puis une langue chaude envahir mon anus...il me lèche, pénètre ma rondelle avec sa langue, et je couine, je gémis, j'en redemande ! Mon cul est trempé de sa salive, et une sensation de chaleur envahit mon ventre...puis, il vient en face de moi, je suis toujours à 4 pattes, le cul en attente, la bite dure, gagné par une pulsion soudaine et intense : être sa chienne et me faire prendre !
Il présente son zob à ma bouche et, naturellement, je le suce, le lèche, m'y soumets comme une petite pute...Toujours en douceur, je sens un doigt entrer dans mon cul, puis deux, il titille, écarte, enfonçant en même temps sa queue dans ma bouche, ma tête tourne, j'ai chaud, je veux être à lui !

Puis il revient se placer derrière moi, je sens sa queue se frotter entre mes fesses, je me frotte, tente de me reculer pour la sentir, dure, dans ma raie, mon souffle s'accélère lorsque je la sens à l'entrée...J'ai peur d'avoir mal, je réalise que je suis sur le point de me faire prendre le cul par un homme, je bande et me trémousse de plus belle, pour mettre fin à cette interminable attente...

- Baise-moi ! Lui dis-je avec une voix de petite soumise en chaleur.

Il me tient fermement le cul et commence à me pénétrer. C'est un peu douloureux au début, mais je sens que mon cul est trempé et glissant. Avec fermeté mais une douceur calculée, il entre petit à petit. Une sensation de malaise désagréable s'empare de moi, dure une bonne minute, et je commence à sentir la peau de sa queue frotter ma rondelle, je sens ses va-et-vient, et sa bite entrer en moi. Je commence à gémir, à bouger. Un homme me baise et j'adore ça ! Je suis une chienne, une salope qui satisfait un mec et qui le fait bander !
Je commence même à donner de la voix, avec des petits cris, chaque fois que je sens ses poils contre mon cul, signe qu'il m'encule profondément.
Il me relève en douceur, je sens son zob entier en moi, à genoux sur le lit, lui dans mon dos en train de m'enculer lentement et en profondeur, et il tourne ma tête pour m'embrasser avec passion. J’ai sa queue dans le cul, sa langue dans la bouche, je suis comblé, possédé, je lui appartiens et je veux qu'il me prenne encore...
Il s'allonge ensuite sur le dos et n'a même pas besoin de parler. La salope qui était en moi a pris le dessus, je place une jambe de chaque côté de ses hanches et m'enfonce sa queue...il me baise, me tenant le cul avec ses deux mains, et je suis en chaleur, je cherche sa bouche, je bouge sur sa queue et atteins une excitation jamais connue jusqu'ici !

Soudain, mon coeur manque de s'arrêter, mes jambes se mettent à trembler et l'excitation descend d'un coup !
Je constate presque avec effroi, mêlé à un sentiment de honte étrange, que ma femme est rentrée, sans bruit, et me regarde me faire baiser et me comporter comme une salope sous les coups de queue de ce mec ! Je ne sais plus quoi faire…l'a-t-il vue ? Depuis combien de temps est-elle là ? Est-ce que je m'arrête ? Tout se mélange à nouveau dans ma tête.

Mon homme tourne la tête et la voit. Toujours en moi à ce moment, il continue et ne paraît pas plus étonné que ça. Je lui avais expliqué que Madame était au courant mais qu'elle ne serait pas là.

-Entrez si vous voulez, lui dit-il.

Elle ne se faisant pas prier:
-Merci, je vous regarde tous les deux depuis tout à l'heure, vous êtes beaux !

Je suis tétanisé, je la regarde, elle me sourit et, avec un air coquin, ajoute :

-Vas-y petite cochonne, je veux te voir bouger sur la queue de ton homme !

Enhardi par ces propos, mon mec reprend mon cul en mains. Je suis en train de me faire baiser devant ma femme, et elle semble apprécier le spectacle !
Un peu gêné, je commence néanmoins à gémir et à reprendre mes nouveaux réflexes de petite chienne. Ma femme est maintenant face à moi, je crie, je me fais limer la chatte, elle s'approche de moi et me dit :

-Tu aimes ça petite chienne, dis-le-moi !

-Oui j'aime mon amour !

-Tu aimes quoi, me dit-elle d'un ton sévère, dis-le !

-J'aime me faire baiser !

-Alors mets-toi sur le dos ! Je veux te voir soumis à une bite, les jambes écartées !

-Oui, obéis ma belle ! Ajouta mon homme.

Je me mis sur le dos, un peu troublé mais très excité finalement par la tournure que prenaient les choses, et ma femme saisit sans gêne (nous avons eu des expériences candaulistes auparavant) le zob de mon mec et me l'enfonça dans le cul.
Puis elle l'a sorti et remis plusieurs fois, je sentais mon cul s'ouvrir et se fermer à chaque fois. Pour finir, elle dit à mon homme de m'enculer de plus belle puisqu'elle voulait m'entendre crier. Elle saisit ma queue et commença à me branler en me regardant me crisper sous les coups de bite.

-Tu es une vraie salope, tu aimes la bite en fait...

-J'adore, je crois même que je suis plus chienne que toi encore!

-C'est sûr, regarde-toi ! Tu arrives à bander avec une queue dans le cul ! Maintenant, tu vas le sucer devant moi ! Et je voudrais ensuite qu'il jouisse dans ton cul, pour prendre possession complètement de la petite soumise en string que tu es ! Toi, tu ne jouiras pas, je veux qu'il te laisse en chaleur pour commencer ton dressage !

Quel dressage ? Je veux jouir, j'ai failli exploser plusieurs fois tant la sensation d'être une femelle m'a excité ! Où veut-elle en venir ?

Je me suis laissé faire encore, quel choix avais-je ? Madame m'a vu rouler des pelles à un mec et me frotter en couinant sur sa queue pour finir par lui demander de me baiser ! Comment maintenant refuser un scénario ?
La clef se tournait à cet instant, et c'est là que j'ai scellé ma future double vie de salope soumise à son mec !

Je me mis donc à genoux et commençai à le sucer. Me femme tenait sa queue d'une main, et ma tête de l'autre, et m'enfonçait littéralement son sexe en bouche, le sortait, me le frottait contre les lèvres, en me disant que j'étais bien à ma place de chienne, soumis comme ça sous une queue. Je ne me touchais pas, mais je sentais quand même un filet de liquide séminal couler. J’étais en transe, dirigé par ma femme sur la queue d'un bel homme mûr qui venait de faire de moi sa soumise sexuelle, je jubilais intérieurement.
Puis j'ai senti le pénis de mon mec se contracter. J’ai cru qu'il allait venir dans ma bouche mais il me remit sur le dos, enfonça sa queue d'un coup en moi et déchargea son sperme dans mon cul, m'écrasant de tout son poids et m'enfonçant sa langue dans la bouche.
Quand il eut fini, je cherchai ma femme du regard dans la chambre : plus personne ! Elle s'était envolée au moment où il me fécondait. Mon cul coulait encore du sperme de mon initiateur, et je me sentais soumis, comblé mais toujours en chaleur...il m'embrassa encore quelques minutes, me faisant sucer sa langue, en enfonçant ses doigts dans ma chatte, puis s'arrêta net, et commença à se rhabiller.

Je l'ai raccompagné à la porte et je fus le premier à lâcher une phrase :

- Tu vas revenir me baiser, hein...?

- Oui ma belle, si tu en as envie, ton cul est à moi désormais !

En disant ça, il me prit par la taille et me colla à lui comme on le ferait à une femme. J'ai glissé ma main dans son pantalon et caressé son zob en lui répondant :

-Quand tu veux, tout de suite même ! Lui dis-je en me tournant pour lui présenter mon cul. J’ai déjà envie que tu me la remettes...

-Tu es chaude comme j'aime, je vais faire de toi une vraie femelle, ne t'inquiète pas...à bientôt ma belle !

Un baiser passionné et la porte se referme…je suis là, en string, tremblant, toujours en chaleur, puisque n'ayant pas joui, mais je sais une chose : je suis une vraie chienne qui aime le zob, c'est maintenant incontestable !

FIN.

20 appréciations
Hors-ligne
Super !!! très excitant et tellement vrai.....j'aime donner mais ho combien j'aime recevoir......le plaisir n'a pas de limite tant qu'il n'y a a pas violence bien sûr et qu'il est partagé sur une même échelle......

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 219 autres membres