lailatvx

lailatvx

Soumis à mon beau-frère 3

4151 appréciations
Hors-ligne
Le copain de mon beau-frère commençait à remonter son slip et pantalon.
- Il est docile et fait ça comme une pute, à croire qu'il aime !
- Mais pas du tout, lui dis-je, c'est à cause des photos... (A dire vrai, je commençais à en douter).

Sur ce, mon beau-frère me descend brutalement le bas de mon survêtement, mettant en évidence mon érection totale à travers le slip.
- Alors, tu n’aimes pas ? Menteur, tu bandes comme un dingue, regarde ton petit zizi de tante !

Je ne savais plus quoi dire évidemment !

- Mais c'est vrai qu'il bande ce petit pédé ! T’as raison, il aime le zob ! Et si on s'en occupait un peu plus à deux ?

Je sentais que ça allait mal tourner. Sur ce, mon beau-frère m'attrape par les bras et me fait pencher sur la table de cuisine.
- Là, on va s'occuper de toi pour de bon !

Son copain m'a coincé les jambes (à dire vrai, je ne résistais pas vraiment. De toute façon, haut de mes 1m 60 pour 55 kg, je ne faisais pas le poids face à eux deux).

Il m'a descendu le slip brutalement et bêtement, je me suis mis à jouir tout d'un coup !
- Non mais regarde, dit mon beau-frère, il vient de décharger, et après ça, il dit qu’il n’aime pas !
- Je vais l'enculer à sec cette petite salope ! Dit son copain.
- Non, pas ça, s'il vous plait !!!
- Arrête de crier, m'a dit mon beau-frère. Tiens, t'es à la bonne hauteur ! Tu vas me sucer à fond ! Comme tu aimes, après je prendrai la place de mon pote qui se finira dans ta bouche de pipeur ! Sacré beau-frère, tu cachais bien ton jeu ! Tu vas en avoir de la bite, et plus que t'imagines !

J'ai senti que son pote se frottait à moi et commençait à forcer mon cul, puis d'un coup, il me pénétra tout doucement mais de plus en plus profondément.
- Je vais te la rentrer jusqu'aux couilles ! Tu vas aimer !
Il me faisait mal, n'en étant jamais passé par là.

Mais petit à petit, il me rentra tout son zob, et je devais commencer à me dilater car la douleur diminuait. Puis j'ai senti ses va-et-vient, d'abord lents puis de plus en plus rapides.
Je suçais la bite de mon beau-frère.
J'étais pris des 2 côtés comme une salope et le pire, c’est que j'aimais ça ! Dominé, humilié, je me suis mis à rebander ! Inutile de cacher mon plaisir !

- Encore, je leur dis, encore de la bite, je veux votre sperme !!!

Ils ont échangé leur place et le copain est venu dans ma bouche où il a déchargé plusieurs giclées de sperme que j'ai avalées avec plaisir, tout en lui léchant le gland.
Mon beau-frère m’a serré un peu plus fort et en a fait de même dans mon cul.
Je n'avais jamais pris autant de plaisir !
Je devais être pédé depuis longtemps sans jamais l'avoir reconnu avant !
Et depuis, j'ai sucé tous leurs potes et ils étaient nombreux à venir me sauter !

FIN.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 233 autres membres