lailatvx

lailatvx

Traité comme une femme 2

3795 appréciations
Hors-ligne
J’avais un peu la tête dans les nuages; je venais de partir dans Hélène et elle s’était allongée sur moi en gardant mon sexe en elle, je savourais sa douceur et sa gentillesse.
Son côté dominateur, autoritaire et directif me plaisait énormément.
Je sentais son vagin se contracter sur mon sexe bien que ce dernier ait un peu rétréci.
Ses longs cheveux me caressaient le visage pendant qu’elle m’embrassait ; de temps à autre, elle se redressait et je sentais ses cheveux me caresser le torse.
Il n’y a pas à dire : l’amie de ma cousine adorait faire l’amour !
Mon sexe qui était encore un gros dard voilà quelques instants était devenu un petit kiki, c’est cette occasion qu’Hélène a décidé de saisir pour donner fin à notre rapport.
Elle s’est redressée puis s’est levée avec énormément de grâce et de féminité.

Je suis resté allongé comme je l’étais encore quelques instants, histoire de savourer ce moment puis Hélène est revenue en me tendant une nuisette longue et douce, de jolis escarpins vernis et surtout un large collier rose qu’elle m’a attaché autour du cou.
Elle m’a expliqué que dorénavant, je serais sa petite cochonne soumise et obéissante à qui elle donnerait du plaisir. Donc, il fallait que je m’habille et me comporte comme telle...
Cette femme qui venait de me faire homme avait tout prévu jusque dans la pointure des escarpins.

C’est ainsi vêtues que nous sommes parties déjeuner, j’étais un peu gênée et surtout maladroite dans ma démarche.
Désormais, elle ne parlait de moi qu’au féminin, cela me gênait mais en même temps m’excitait.
Elle m’a expliqué qu’à chaque fois que je viendrais là, il faudrait que je mette mon petit collier.
Elle avait une cuisine américaine et nous avons déjeuné sur une table haute, assises sur des tabourets.
Le plus excitant pendant le repas, c’est quand elle se mettait un petit doigt dans le minou et qu’elle me le donnait à sucer.
Elle me dit « pendant des années, tu as voulu t’habiller comme une femme. Maintenant, tu l’es et tu vas le devenir ». Cela me mit à nouveau le feu.
En même temps, je m’interrogeais sur cette dernière partie de la phrase, comme quoi j’allais le devenir; que voulait-elle dire par là ?
Maintenant, nous en étions au dessert et je la regardais en me remémorant l’amour que nous nous venions de faire.
Une fois le repas fini, Hélène a tout déposé dans le lave-vaisselle et nous sommes passés dans le séjour où nous nous sommes assises dans le canapé pour parler un peu de ce que je vivais depuis 2 jours.

Soudain, on a sonné à la porte. Je ne savais pas ce qui m’arrivait et surtout je ne savais pas où me mettre...
À vrai dire, je n’ai pas eu le temps de réagir et je me suis retrouvée comme un con face à un homme d’environ 55 ans, environ un mètre 85 et 85 kilos.
Dans la minute qui suivit, j’ai appris que c’était Claude son papa, ce dernier était médecin, ce qui expliquait quelque part la demeure où ils habitaient.
- Alors, c’est elle la petite pédale que tu nous as trouvés ?
J’étais présentée...

Hélène lui a expliqué qu’elle venait de me prendre mon pucelage et surtout que j’étais très adroit avec ma langue.
Claude ne m’a pas laissé le temps de me lever et j’étais toujours dans le canapé quand il est venu se présenter face à moi.
Hélène est venue à ses côtés pour lui baisser son pantalon et surtout lui sortir son sexe; ce dernier était dans une grande forme et surtout se présentait devant moi, devant ma bouche.
Elle a posé la main derrière ma tête en m’invitant à prendre le sexe de son papa dans la bouche, j’ai fermement résisté, alors elle est venue se mettre à genoux à ma hauteur pour me montrer comment faire.
C’est ainsi que Hélène s’est mise à sucer le sexe de son papa pour me montrer comment faire, elle le suçait puis m’embrassait; ceci à plusieurs reprises, à tel point que je finissais par avoir le goût du sexe de Claude dans ma bouche.
Hélène forçait sur ma tête et je refusais toujours de prendre le sexe en bouche, Claude m’a regardé, m’a collé deux claques magistrales puis m’a dit de me mettre à lui montrer combien j’étais douée.
A force d’insistance, j’ai fini par céder et prendre en bouche le sexe de son papa, c’est Hélène qui a donné le rythme de la fellation que je commençais à pratiquer.
Claude m’a informé que j’étais une bonne suceuse et a confirmé à Hélène que j’étais adroite avec ma langue.

À force de lui pomper le dard, je commençais à y prendre goût et ma langue prenait de plus en plus d’initiatives.
C’est ainsi qu’au bout de quelques minutes, j’avais cédé et je m’accrochais à ses cuisses velues pour essayer de faire rentrer son sexe le plus loin dans ma bouche.
- Ça, pour être une salope, c’est une salope ! Voilà le commentaire du papa d’Hélène pendant que je m’appliquais à lui donner du plaisir.
Claude ne parlait de moi qu’au féminin et au rythme où nous sommes allés, il a fini par partir dans ma bouche.
Quelle ne fut ma surprise de recevoir plusieurs jets de liqueur au fond de ma gorge avec Hélène qui m’obligeait à tout avaler.

Maintenant Hélène me caressait le visage ainsi que les cheveux en me disant que j’étais une bonne suceuse.
Claude a dit à sa fille qu’elle avait trouvé une très grosse cochonne en moi, il l’a même félicitée pour ma prestation.
Hélène m’a pris par la main et m’a emmené dans la chambre en m’invitant à me reposer car la journée n’était pas finie...
J’étais maintenant debout et j’avais du mal à me tenir sur mes escarpins.
Le père dit à sa fille que j’avais un super beau petit cul et que j’avais un gros potentiel qu’il comptait bien exploiter...

Une fois arrivées dans la chambre, Hélène m’a couchée sur son lit, m’a ensuite attaché les bras au haut du lit.
Elle m’a expliqué qu’il fallait que je me repose et que ce n’était pas la peine de chercher à m’enfuir ; de toute façon, mes vêtements personnels étaient rangés dans un coin.
Elle est repartie en fermant la porte à clé.
J’ai essayé d’écouter à la porte mais je n’ai pas entendu grand-chose, excepté le fait qu’ils parlaient de moi.

Voilà à peu près 5h que j’étais chez Hélène, j’avais perdu mon pucelage, j’avais eu le droit à ma première fellation et j’avais fait ma première fellation, je trouve que ma majorité s’annonçait bien…


Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 219 autres membres